Cela fallait s’y patienter apres ses arrets de travail successifs, apres le controle positif a l’ethylotest au travail, apres cette nieme cure dans une clinique specialisee.

Cela fallait s’y patienter apres ses arrets de travail successifs, apres le controle positif a l’ethylotest au travail, apres cette nieme cure dans une clinique specialisee.

L’ultimatum est tombe ce matin.

Le patron le lui a dit : « Tu as deux semaines pour te reprendre et atteindre tes objectifs, sinon c’est la porte ! Je me suis montre patient jusqu’ici parce que tu etais mon ami. Neanmoins, la, c’est fini. T’as trop abuse ! Je ne pourrais plus garder un parami?tre tel toi dans la societe avec votre conjoncture. Reprends-toi Bon Dieu ! T’as foutu ta vie conjugale en l’air, ne laisse jamais ton boulot prendre le aussi chemin. Sinon c’est la rue qui t’attend ! »

Max avait ecoute le sermon dans la posture du penitent : mains jointes, genoux serres avec des fourmis au sein des pieds, la tronche inclinee en avant, le cou offert a son bourreau. Il s’etait montre pitoyable. Un coup encore. Son regard larmoyant de cocker n’avait gui?re fait ceder son ami. A J’ai fin de l’averse, lessive, il s’etait leve. Il etait retourne dans le bureau et avait ferme la a derriere lui avec une seule idee : whisky. Tremblant, titubant comme 1 boxeur groggy a la suite d’un uppercut, il avait rassemble ses affaires : dossiers, actes notaries, ordi, liseuse tactile, telephone portable derniere generation. Il avait ouvert toutes les portes, tire l’integralite des tiroirs, obsede par le stylo manquant. Un mensonge fait a lui-meme. Cela cherchait en realite une flasque, un fond de bouteille, n’importe quoi pour apaiser le angoisse. Une petite gorgee afin d’effectuer passer la pilule. Le patron, son ancien ami avait bien fera le menage pendant son absence ; comme a chaque fois. Pas une goutte. Vaincu, il avait abandonne. Ce n’etait gui?re le moment de sombrer. Max s’etait assis pour etudier sa liste : des cooperatives agricoles, des GAEC, des particuliers. Des adresses tout a l’heure : Sortosville, Breuville, Erqueudreville…. Plusieurs trous paumes au fin fond une Manche. Le souci, c’est qu’il ne croyait jamais au bien. La « T.E.R. Trayeuse Electrique Robotisee via Agricol Concept. La machine revolutionnaire. Plus besoin de se lever aux aurores. J’ai machine sait bien, la machine fait tout, depuis J’ai conduite des vaches a la trayeuse jusqu’au stockage du lait. Un bijou de technologie plonge dans la bouse. Effrayant !

Deux semaines au Cotentin Afin de se refaire, engranger des actes notaries.

Ca sonnait deja comme une sanction. En janvier et puis, il devait Realiser votre froid polaire la-bas. Max est repasse chez lui. C’est dingue le nombre de bistrots installes dans une ville. Rien que via la route qui le ramenait chez lui, il en a compte sept. Il a tenu, ne s’est gui?re arrete, n’a nullement craque. Epuise par cet effort de volonte. Il s’est octroye une rapide sieste. Cela a fait 1 cauchemar. Il entrait dans un hangar blanc. Une infirmiere au teint rougeaud l’accueillait et le conduisait a travers un couloir tapisse de canalisations fantasques se chevauchant nos unes nos autres dans un entrelacs improbable. Elle le conduisait dans une chambre aveugle. Cela s’allongeait concernant le lit medicalise. Elle le laissait seule. Et soudain, les cloisons s’etaient mis a cracher du lait a l’odeur ec?urante. Le liquide poisseux surgissait de toutes parts et remplissait la piece jusqu’a le submerger. Plusieurs liens de cuir s’etaient enroules autour des chevilles ainsi que ses poignets. Impossible d’effectuer un geste. Bientot le lait penetrait au sein d’ ses narines, dans sa bouche, le noyait.

Il s’est reveille au bord de l’etouffement. En retard ! Cela a enfourne des vetements dans sa valise, au juge et s’est precipite dans sa voiture.

Voila trois heures qu’il roule sans pause. Sans fatigue, la voiture reste confortable : une Citroen millesimee 2010. Fauteuils reglables a J’ai morphologie du conducteur, controle electronique d’une vitesse, radio, lecteur CD, enceintes qu’il a fera remplacer pour un meilleur le, kit mains libres, navigateur GPS avec carte europeenne, detection des radars. L’integralite des options. Le patron n’a nullement lesine. Ses representants passent une agreable partie de leur vie dans leurs vehicules. Ils doivent etre operationnels des leur arrivee. Il ne manque que le bar !

Sortie imminente. En partant, il a selectionne la voix d’Elodie via le navigateur integre. Une voix suave, sucree et enjoleuse denichee sur le web, une voix d’entraineuse. Ca lui ferait presque oublier qu’il week-end i  chaque fois seul. L’ecran lui a predit une arrivee a 19h22. Grace au regulateur de vitesse et en maintenant une moyenne superieure de 10km/h a la limite autorisee, il a deja eu 10 min. Il voulait arriver a 19h, l’heure d’une traite. Son patron lui a reclame de passer voir chatspin un client avant d’effectuer la tournee des acquereurs potentiels. Ce fermier se plaint. Notre rendement laitier a baisse. C’est forcement la T.E.R., il pretend que Notre machine effraie ses vaches et qu’elles paraissent stressees. L’eleveur a harcele la societe pendant quelques temps. Et puis soudain, les appels ont cesse. D’ailleurs, Max n’a pas reussi a le joindre pour fixer la retrouve. Le patron est inquiet. Mes agriculteurs paraissent comme les doigts d’la main. Une mauvaise reputation reste vite faite. Prenez la sortie. Obeissant a l’injonction sucree, il plonge dans la campagne assombrie. J’ai nuit s’epaissit brutalement. Mes phares y fraient un tunnel etroit et blafard. Le paysage verdoyant s’est efface au profit de silhouettes sombres et menacantes, tordues par nos vents violents qui soufflent habituellement a cette extremite du monde. Bientot, les figures decharnees se rapprochent Afin de former une masse compacte et noire, une foret touffue. Plusieurs arbres indiscernables, branches nues couvrent la route retrecie d’une carapace osseuse.

Dans l’habitacle, les diodes du tableau de bord diffusent une clarte vibrante, rouge, dominee par les eclats de rire enregistres qui fusent de la station de radio. Max ecoute d’une oreille distraite. C’est l’histoire d’un mec bourre. Ca fera cent fois qu’il l’ecoute. Ca ne le fait plus rire.